[MIF]Team Made In France

Equipe de jeux FPS
 
PortailAccueilNouveaux PostsCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mobile : les offres anti-Free des opérateurs à la loupe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JacenSolo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 7169
Age : 54
Localisation : Tipoca city - Kamino au-delà de bordure extérieure..
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Mobile : les offres anti-Free des opérateurs à la loupe   Mar 20 Sep 2011, 08:56

Plus que quelques mois avant l'arrivée de Free sur le marché de la téléphonie mobile ! Les concurrents ont lancé l'offensive, multipliant les offres à bas prix, rompant avec les obligations d’engagement ou de mobile subventionné. Tour d'horizon.

Premières offres de Free Mobile au début de l'année 2012 ! En attendant, le nouvel entrant maintient savamment la pression sur ses concurrents en répétant qu’il révolutionne le marché. Comment ? En divisant par deux les prix du mobile, rien que cela.

Les opérateurs en place affichent un certain scepticisme. A l’instar d’Orange dont le PDG, Stéphane Richard, a tenu à tempérer la portée de la promesse de Free lors de la présentation de sa marque Sosh : « Tout le monde ne cesse de répéter cette phrase de Xavier Niel [PDG de Free/Iliad, ndlr]. Mais personne ne sait sur quel tarif il se base. Si c’est sur les prix de 2008, c’est facile. Si c’est sur ceux de 2011, cela devient plus compliqué. »

Curieusement, malgré cette confiance affichée, les opérateurs n’ont jamais été aussi agressifs dans leur politique tarifaire. Ni si imaginatifs pour redéfinir leurs gammes, volontairement épurées. Tous privilégient désormais les forfaits vendus sans mobile ainsi que la commercialisation en ligne, histoire de réduire les coûts. Et le sans-engagement est devenu la norme. Voici un panorama des offres censées couper l’herbe sous le pied à Free.


Bouygues Telecom lance B&You

Chez Bouygues Telecom, l’offensive anti-Free s’est traduite par le lancement de la marque B&You, au mois de juillet. Celle-ci mise ouvertement sur le low-cost : la gestion commerciale se fait en ligne ; l’assistance technique est réduite à sa plus simple expression, les clients sont appelés à s’entraider. Pour ceux qui acceptent ces contraintes, B&You propose trois forfaits sans engagement à prix serrés.

Pour 24,90 euros par mois, le forfait 24/24 comprend les appels, les SMS/MMS illimités et la 3G facturée à la consommation (0,05 euro le Mo). Les adeptes de l’Internet mobile ont intérêt à opter pour l’un des deux forfaits supérieurs : pour 34,90 euros, aux prestations suscitées, ils se voient attribuer un quota de données mensuel de 500 Mo. Et pour 5 euros de plus par mois, soit 39,90 euros, c’est 1 Go de données. En cas de dépassement, le débit sera ralenti. Tous les forfaits sont sans engagement et vendus sans mobile. Bouygues Technique propose néanmoins une gamme de téléphones vendus à prix coûtant.

Les plus : accès au Wi-Fi illimité de Bouygues, mobiles à prix coûtant.
Les moins : assistance technique communautaire, forfaits plutôt destinés aux gros consommateurs.


Orange cible les digital natives avec Sosh
Orange n’a pas choisi l’attaque frontale. Il a préféré lancer la marque Sosh, ciblant les consommateurs plutôt jeunes, à l’aise avec les nouvelles technologies et à la recherche des prix les plus justes. Le vivier des Freenautes ! Le lancement officiel est prévu le 6 octobre avec une gamme de 3 forfaits. La commercialisation se fait exclusivement en ligne. L’opérateur laisse cependant la possibilité aux clients Sosh de se rendre dans ses boutiques pour régler des soucis, notamment avec leur mobile. Il a assurément fait des efforts sur les tarifs, qui s’alignent sur ceux des offres concurrentes, tout en gardant des prestations honorables.

Pour 19,90 euros, le forfait d'entrée de gamme comprend 2 heures d’appels, les SMS/MMS en illimité et un forfait data de 500 Go. Pour 39,90 euros, c’est la voix en illimité, tout comme les SMS/MMS, ainsi qu’un forfait données de 1 Go. Les offres sont sans engagement et sans mobile. Aux clients qui souhaitent s’équiper d’un nouvel appareil, les paiements pourront s'étaler sur 12 ou sur 24 mois.

Les plus : possibilité d’aller dans une boutique Orange en cas de problème, accès au réseau Wi-Fi d'Orange, modem autorisé dans les deux plus grands forfaits.
Les moins : accès à l’Internet mobile coupé au-delà des 500 Mo ou du 1 Mo (selon le forfait), ce qui oblige à acheter une recharge.


SFR offre des bonus aux abonnés de forfaits Carrés

Des mastodontes du marché, SFR est celui qui s’est montré le moins offensif, se contentant de mettre au point ses forfaits carrés. Il offre des bonus à ses clients en fonction de leur fidélité, une fois qu’ils sont arrivés au terme de leur engagement de 24 mois. S’ils choisissent de le conserver sans changer de mobile, SFR propose une baisse de tarif (jusqu’à 14 euros pour un réengagement de 12 mois).
S’ils optent pour le renouvellement de leur téléphone, ils auront accès aux mêmes tarifs que ceux proposés aux nouveaux clients. Et leur abonnement sera au même prix.

La gamme des offres reste compliquée, avec des formules orientées voix, Internet ou encore tout-illimité. Par exemple, le forfait le plus complet (Carré Absolu)
comprend les appels, le SMS/ MMS en illimité, l’Internet mobile (3 Go), la télé à la demande, l’accès aux hot spots Wi-Fi, le tout pour 85 euros par mois. Un tarif qui s’entend sans mobile et avec un engagement de 24 mois.

Les plus : prime accordée aux clients fidèles avec effet rétroactif sur tout le parc d’abonnés.
Les moins : tarifs pas réellement revus à la baisse, gamme toujours très complexe.


Numericable privilégie ses clients

En voici un qui a ouvertement irrité Free, en s’arrogeant le concept de « Révolution du mobile ». Numericable a en effet choisi ce slogan pour se lancer sur le marché du mobile. Son concept : offrir un tarif privilégié à ses clients, autrement dit à ceux ayant souscrit une offre télé ou Internet d’une valeur minimale de 30 euros. Ces « privilégiés » déboursent 24,90 euros par mois pour un forfait sans engagement comprenant les appels et les SMS en illimité, ainsi que l’Internet mobile à hauteur de 500 Mo (au-delà, le débit est bridé).

Pour les autres, c’est 49,90 euros, un tarif qui n’a rien de concurrentiel par rapport aux offres B&You ou Sosh. Depuis ce matin, Numericable propose un second forfait, toujours sans engagement ni mobile, qui s’adresse aux plus petits consommateurs : 1 heure d’appels, SMS illimités et forfait data de 500 Mo à 14,90 euros pour ses clients (19,90 euros pour les autres).

Les plus : tarifs très attractifs pour les clients de l’opérateur.
Les moins : pas de MMS en illimité, manque d’attrait pour les non-abonnés.


les opérateurs virtuels poursuivent dans le low-cost

Les MVNO ont activement participé à l’ébullition qui secoue le marché du mobile ces derniers mois. Le concept du low-cost est leur acquis depuis longtemps, ils n’ont donc pas profondément modifié leur stratégie, mais beaucoup ont misé sur le tout-illimité.

Citons par exemple NRJ Mobile, qui propose son tout Ultimate Illimité (appel et SMS) et 1 Go d’Internet mobile à 44,99 euros par mois (sans mobile) avec un engagement de 24 mois. Ou encore Prixtel, qui a lancé, au printemps, son offre Sumo à 39,90 euros. A ce tarif, les clients ont accès à la voix et aux SMS en illimité, ainsi qu’à un quota data de 500 Mo. L’offre est sans engagement et sans mobile.

Source : 01net.com


*************



"Ne demande pas ce que ta Team peut faire pour toi, mais demande toi ce que tu peux faire pour elle..."

"La Team MIF : parfois copiée, jamais égalée!!"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.501frenchgarrison.com/
 
Mobile : les offres anti-Free des opérateurs à la loupe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[MIF]Team Made In France :: Ouvert au public :: Ouvert au public. :: La gazette :: HightTech :: Internet, Téléphonie-
Sauter vers: